Actualités

Colloque “Territoire(s) & Sécurité(s)” 

3 juin 2021

 Institut Francilien d’Ingénierie des Services, 6-8 Cours du Danube, 77700 Serris

Centre de recherche de l’Ecole de la gendarmerie nationale (CREOGN) et Université Gustave Eiffel

https://cts-2021.sciencesconf.org/

« Tout est territoire » a écrit au début des années 1990 la géographe Maryvonne Le Berre (1995).À différentes échelles, celui-ci relève effectivement de l’intime pour chaque individu, du politique pour l’espace public ou de la Nation pour ce qui engage le destin du pays. Trente ans après, cette formule demeure toujours aussi valable même si les contours de ces territoires n’ont cessé d’évoluer (décentralisation, intégration européenne, émergence des métropoles…). De nouveaux territoires sont aussi apparus avec le développement du numérique et la transformation numérique.

La représentation des territoires elle-même a changé avec des limites moins marquées entre les villes et les campagnes. Selon l’INSEE, 95 % de la population française vit désormais sous l’influence des villes, si l’on considère les unités urbaines de plus de 1500 emplois et leur aire d’incidence au regard des trajets domicile travail des habitants des communes avoisinantes. Avec le développement des moyens de télécommunications et de transport, l’opposition traditionnelle entre l’urbain et le rural s’est estompée vers des espaces dits « rurbains ». Les espaces atypiques (montagne, littoral, frontière, …) ont aussi connu leurs propres mutations, de même que l’espace aérien. Le questionnement sur le(s) du territoire(s) anime plus que jamais le débat public. L’appellation attribuée en 2020 au ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales traduit à elle seule les préoccupations du moment.

La façon d’appréhender le territoire est aussi révélatrice des enjeux. Au-delà des analyses académiques (géographie, démographie, sociologie, …) ou administratives (aménagement du territoire), la question cruciale de la sécurité doit attirer l’attention des chercheurs.

Le Centre de recherche de l’Ecole de la gendarmerie nationale (CREOGN) et l’Université Gustave Eiffel ont souhaité ouvrir ce chantier en organisant un colloque destiné aux chercheurs de toutes les disciplines en France ou à l’étranger ayant travaillé ou travaillant sur la sécurité des territoires.

Ce colloque vise à encourager la diversité des approches en mêlant les expériences de terrain et les recherches autour de la notion de sécurité. Il s’agit d’ouvrir les communications possibles aux divers sens que peut prendre le terme de « sécurité », dans ses dimensions prospectives et rétrospectives.